Larme à la plume. (2003)

Larme à la plume.

Tendre amie,

Ce soir la plume m’apaise

Elle tremble lorsque la colère,

Pleine de déception,

Crispe ma main…

Petit à petit

Son grattement me met à l’aise,

L’encre couvre la page entière

De belles descriptions,

Sans lendemain…

Peu de bruits,

Au bord de la grande falaise,

Suintant d’un cœur de pierre,

Fatiguée de désillusion,

Une larme vient enfin.

Elle s’enfuit,

Ouvre une apaisante parenthèse

Fait naître une petite rivière

Pleine de passion

Qui ne résout rien…

Belle est la nuit,

Mes paupières humides me pèsent

Après ces quelques bières,

Dormir est ma prochaine décision,

Et c’est très bien…

Publicités
Explore posts in the same categories: poèmes, chansons, nouvelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :