Long John (2004)

Existence d’un homme

Croître sans grandir,

Sortir des gonds de l’enfance, sans s’ouvrir

Rester entre deux mondes, accroché à cette porte,

Qu’est ma faiblesse, mon corps

Qu’est la peur de vivre, la peur de la mort…

La boisson m’emporte.

Encore une journée qui passe dehors…

Hors de moi,

Depuis longtemps déjà,

Je trace mon étroit sentier,

Qui tourne en rond, sans rebondir…

J’essuie mes larmes, comme mes échecs,

Payant comptant en jours gâchés ;

Je signe chèques sur chèques

Vide mon compte de tous ses sentiments…

Au pied du glacier, j’attend, mais j’ai peur de l’avalanche…

Toi qui m’écoute, toi qui suis moi,

Toi qui rêve quand je m’endort,

Permet nous de ne pas mourir de froid…

Ce soir, je me demande très fort,

Comment changer mes lois,

Pour pouvoir choisir ma vie, mon ange,

Ce soir j’ai envie que tout s’arrange…

Je suis le futur, je suis le passé,

Mais sans présent, rien n’est plus,

Rien d’autre qu’une impasse,

Un autre moment de plus…

Je vois se lever le jour

Sur une ville endormie

Le ciel est noir, lourd

Ma tête retrouve l’envie,

Détruire et reconstruire…

Je retrouve un goût à tout ça,

Une sensation de dégoût, dégoût,

A boire et déboire ma vie,

Je suis prêt au combat

Retourner dans ma misère

Est mon choix

Je vaincrai ou je partirai…

Les portes de la lumière

Ne sont pas

Comme je le croyais

Dans ces verres ;

Sombrer pour ne pas sombrer

Etait un mauvais choix,

Une absence de choix,

Une absence de choix…

Toi qui m’écoute,

Toi qui suis moi,

Toi qui rêve quand je m’endors

Je pense qu’il est temps

De vivre peu à peu,

Réponds si tu m’entends…

Je pense que je le peux,

Me séparer de toi,

Mon gars,

Liqueur qui emplit mon estomac

Que je bois, trop souvent,

Que je bois trop souvent,

Toi qui suis moi, toi qui suis moi

Long John…

Toi qui suis moi, toi qui suis moi,

Long John…

Je pense qu’il est temps

De vivre peu à peu,

Réponds si tu m’entends…

Je pense que je le peux,

Me séparer de toi,

Long John…

Publicités
Explore posts in the same categories: poèmes, chansons, nouvelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :