Les primaires socialistes accouchent d’une belle victoire (0)

Les primaires socialistes m’ont amené à me rapprocher de Socialisme et Démocratie, autour de la candidature de Dominique Strauss-Kahn. Sa défaite sévère ne m’enchantait pas, mais je pensais aussi que Ségolène Royal pouvait être une bonne candidate. Je ne faisais pas partie des anti-ségolénistes.

Ma vision était plutôt que DSK valait mieux que Ségolène, mais que dans tous les cas l’enjeux fondamental était la victoire sur les partisans de Laurent Fabius et Jean-Luc Mélenchon. J’avais écris un texte en ce sens pour R2, même si j’aurais un autre argumentaire aujourd’hui.

J’étais donc très satisfait que symboliquement au moins, nous soyons devant eux.

Je pensais que l’esprit de rénovation insufflé par Ségolène pouvait s’allier avec le réformisme de SD, que nous allions être intégré à la campagne, que la candidate allait progressivement se structurer, se construire, et tirer le parti derrière elle.

Je relis avec mélancolie ces mots d’espoirs d’un des ségolénistes du groupe R2, Jean-François Pascal, qui écrivait après la victoire interne de Ségolène Royal :

Qu’il s’agisse du socialisme par la preuve, de la mise en mouvement de la société et des territoires, d’une nouvelle démocratie sociale et délibérative, nous avons fait le pari de la rénovation.
Ce choix, parce qu’il fait écho à la demande sociale, l’a emporté très largement et acquiert ainsi une forte légitimité. Cela fait événement et je crois aux faits qui valident, ou non, les discours.

Je me réjouis également de la bonne tenue de DSK avec lequel j’ai toujours partagé une même conception des régulations économiques et sociales.
Ajoutant cette ligne à celle de Ségolène Royal, je constate que les militants ont plébiscité à une très large majorité le choix d’une gauche réformiste en prise sur le monde d’aujourd’hui, défendant les libertés et la solidarité.

Avec un peu d’humour j’ai presque envie d’écrire que la motion 4 vient de réaliser 82% au Parti Socialiste ! Relisez là et vous y trouverez la trame de ce nouveau parti socialiste qui nait aujourd’hui…

Lorsque l’optimisme confine à la naïveté…

Suivant :Défense laborieuse de Ségolène (1)

Publicités
Explore posts in the same categories: Chroniques de la campagne présidentielle 2007, Les primaires socialistes 2006

Étiquettes : , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :