Espoirs illusoires (2)

Début février, sa popularité commence à chuter sensiblement. Il y a eu plusieurs bourdes, le programme se fait attendre, alors que Sarkozy a fait une très bonne entrée en campagne.
Je commence à exprimer quelques craintes, tout en voulant croire au personnage et à la suite. J’écris à des amis ou dans des commentaires :

Pour l’instant il y a une baisse de popularité normale : elle était surévaluée depuis qu’elle avait été choisie par le PS, et avant. Aujourd’hui elle se repositionne un peu à gauche et perd des soutiens à droite. De plus l’effet inverse joue avec Sarkozy maintenant, après sa déclaration et l’effet médiatique que cela provoque, il monte ( en partie au détriment de Ségolène. )

De plus il y a le sentiment que son programme n’est pas clair, que sa campagne est brouillonne. Mais là encore, le programme sera annoncé dans ses grandes lignes le 11 février, et affiné jusqu’au 18 mars. Donc il s’agit de fluctuation temporaires.

Enfin, il y a l’impact des bourdes, hésitations, erreurs, ambiguité, qui joue mais là encore pas énormément je pense, si cette perception s’améliore par la suite.

Sur ces « bourdes » :
-certaines n’en sont pas il me semble : position sur l’Iran, qui était une position assumée; phrase sur la Corse ; et même sur le Québec, position personnelle sur le vif.

– d’autres sont effectivement des légèretés, qui montrent une certaine impréparation et des lacunes : se trompe sur le nombre de sous-marin nucléaire, habillée en blanc en Chine (couleur du deuil…), phrase sur la justice chinoise ( elle a essayée de rectifer le tir en disant qu’elle ne parlait que de la justice commerciale); et cet ovni qu’a été la « bravitude »..

Est-ce que la bravitude ou le Québec n’ont pas été fait exprès ? Cela fait du bruit, casse son image d’élite. Il me semble que c’est son principal objectif : dans un premier temps montrer au peuple qui ne vote plus qu’elle n’est pas comme les autres. Ensuite, le sérieux rerendra le dessus pour convaincre de ses capacités, et notamment pour nous, les gens bien.

Aujourd’hui il me semble qu’on ne cherche plus des gens qui savent tout, mais une vision… Donc je pense que ces bourdes font partie de la construction du personnage. Et ça marche : la droite et une bonne partie des éditorialistes la critiquent avec mépris, alors que jusque là elle était plutôt aimée. Et ça crée un sentiment d’injustice et d’identification. Ainsi le fait qu’Alain Minc se soit prononcé pour Sarkozy par exemple est un signe.

Elle est entourée de gens très biens, sa démarche participative est intéressante et dans tout ça des propositions intéressantes vont sans doute émerger. Elle fait preuve d’une cohérence et d’un certain courage : elle ne cède pas à un antimondialisme protectionniste quand elle va en Chine, elle n’a pas enfourché la thématique facile de l’antiaméricanisme, en interne elle n’a pas eu peur de bousculer les profs et les élus. Elle prone une décentralisation accrue alors que les sondages montrent que les Français y sont plutôt opposés.

En résumé :

-elle n’est ni naïve ni incompétente, bien entourée elle ne pourra que surprendre;

-elle aura un programme et des propositions

-elle a un positionnement et une cohérence, une ligne parfois courageuse


-elle doit incarner physiquement le changement pour porter ce changement face à 50% de la population en opposition face à la politique, aux politiques classiques; mais sans tomber dans l’application d’une politique anti-élite ou démago.
Le fait qu’elle ait demandé à Strauss Kahn de participer sur la fiscalité, ou que Bianco ait dit que la gauche ne pratiquerait pas une politique keynésienne de la demande, parait de bonne augure.

Pour autant je ne suis pas rassuré pour autant : politiquement que va t-elle proposer ? Le compromis en train de se faire devrait me convenir, mais à voir. Et j’attends aussi de voir elle et son équipe mieux préparée sur la fin, capable de (me) convaincre sur ses compétences ou sa manière de diriger des gens compétents.

précédent :Défense laborieuse de Ségolène (1)

suivant :Défense vigoureuse contre les critiques lucides (3)

Publicités
Explore posts in the same categories: Chroniques de la campagne présidentielle 2007

Étiquettes : ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :