La tentation Bayrou m’a à peine effleurée (5)

Mars 2007

La campagne de Ségolène ne convainc pas totalement, elle fait quelques bonnes prestations télévisées, d’autres sont médiocres (et en meeting c’est pire) Je sens des hésitations, des mesures disparaissent, sont modifiées, elle crée un comité des pontes du PS sans le convoquer jamais. Elle continue à se victimiser, ses fans à l’intérieur du PS deviennent aveuglés et emportés…

Elle est durablement donnée battue par les sondages. Autour de moi cela flanche, Bayrou en profite, il a un style et un verbe nettement supérieur aux deux autres, il prend des positions de centre gauche souvent en visant les sympatisants PS.

Pour ma part, une seule soirée en le voyant à la télévision, j’ai douté, je me suis dit que peut-être il vaudrait mieux voter pour lui, pour battre Sarkozy, pour un électrochoc au PS… Mais ça n’a pas duré, j’étais impliqué dans la campagne, et attaché à certains éléments du programme. Celui de Bayrou était insuffisant, et sa posture poujadiste et anti-politique ne me plaisait pas, ni son attitude narcissique et solitaire.

J’aurais pu voter Voynet sur le fond, mais je n’y ai jamais pensé sérieusement, il fallait d’abord être au second tour. Je continue d’argumenter sur les blogs.

Mettre la nation en avant permet ensuite d’embrayer sur l’Europe, avec le rapport Delors hier, seul projet pour l’Europe face aux autres candidats de la parole.

Sarkozy paye sa droitisation calculée, les incidents de la rue rempail… Cela profite à Bayrou, qui attire de plus en plus d’électeurs de droite, et quelques ministres de l’ump aussi, ainsi que tous les plus libéraux : Fillias, Miguet, Madelin… Il va être en porte à faux avec sa posture de centre gauche.

Bayrou a un programme, mais flou, peu ambitieux, avec quelques mesures peu convaincante au niveau économique ou juridique (les 2 emplois sans charge, polarisation excessive sur la dette, 50% de proportionnelle à l’assemblée, flou sur l’Europe, le mariage homosexuel, l’environnement…)

Il n’a pas les moyens politique de le mettre en oeuvre.

Pire, Bayrou use de poujadisme, le ni-ni, faisant croire que la gauche et la droite c’est pareil, qu’il a participé à ces politiques, et sans dire comment demain mieux pourrait être fait… Il fait semblant de croire à la simplitude de la politique, s ‘imposant en homme providentiel !

La dernière interview de Ségolène à Libération est porteuse d’espoir et d’avenir. Le livre qui sort doit être un élement de tout ceci.

début : Les primaires socialistes accouchent d’une belle victoire (0)

précédent :Enthousiasme de février : tout semble encore possible (4)

suivant :Entre deux tours, de l’espoir aux abysses… (6)

Publicités
Explore posts in the same categories: Chroniques de la campagne présidentielle 2007

Étiquettes : , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :