Pour sauver la France : le complot de l’ouverture… (4)

4  A la veille des municipales, l’ouverture fonctionne à plein pour faire tomber la droite.

Eric Besson était très satisfait. Mais concrètement leur stratégie devait apporter des résultats concrets dès mars 2008, aux municipales. Ils allaient tout faire pour que la droite connaisse une défaite cinglante.

Eric Besson lui même déclara ainsi de manière innocente, cinq semaines avant les élections, que l’idée de la TVA sociale n’était pas abandonnée.

Il appela également Michel Roccard : « Michel, c’est le moment de démissionner de la commission sur les enseignants ». Celui-ci s’exécuta immédiatement, prétextant une récupération politique possible.

Mais ce fut surtout Jacques Attali, qui agit en maître.

Il concocta un rapport très volumineux, pensé pour plaire au Président. Il avait pris soin au préalable de se valoriser constamment, et Nicolas Sarkozy s’était même imprudemment lié les mains : « Tout ce que dira la commission, nous le ferrons ».

Jacques et ses amis inclurent donc dans ce rapport quelques pépites farfelues, contradictoires, dogmatiques ou irréalistes que le président ne pourrait accepter, au risque de se dédire. D’autres, nombreuses, qui allaient gêner de nombreuses catégories de la population. Il prit soin d’être particulièrement hautain, et méprisant envers les parlementaires lors de la remise de ce pensum.

En sortant ce rapport toxique pour la droite un mois avant les municipales, il était sûr de son mauvais coup.

Dans ce climat, rendu enfin favorable pour la gauche, qui avait retrouvé en parallèle son envie, et entamait un profond travail de reconstruction, Besson finallisa sa stratégie pour les élections municipales.

Tout d’abord ils placèrent quelques uns d’entre eux dans la compétition, dans des endroits stratégiques, avec pour consigne d’être mauvais, comme Jean-Marie Cavada dans le XIIeme à Paris.

Mais surtout ils avaient réussi à tordre la démocratie. Ils avaient réussi à faire de l’ouverture un des arguments de la droite, alors que cela se retournerait naturellement contre elle. C’est un concept radioactif, dangereux mais insidieux, et dont on ne se débarasse pas facilement.

Partout en France les listes de droites (rarement assumées) sont parties à la recherche de retournements de vestes. Partout ils tentent avec ferveur de distiller de l’incohérence dans leurs équipes, de charmer ceux dont l’adversaire ne veut plus. Dans chaque ville, parce que le président l’a dit, parce que Besson a réussi son coup, n´importe quelle personne qui n´a pas été retenue démocratiquement par son parti, les déçus, ceux qui sont en perte de vitesse, les ex, les médiocres, peuvent trouver ailleurs un nouveau siège.
Les ratés d’en face prennent de la valeur simplement car ils se dédisent! C’est terrible pour la politique. Mais c’est surtout la défaite assurée pour la droite : cela instille rancoeurs et jalousies, remobilise les électeurs du modem contre ceux qui ont rejoint l’UMP, dégrade souvent l’image de la liste…

Ils sont tous des complices involontaires des comploteurs de l’ombre qui ont peu à peu entourés Nicolas Sarkozy pour le défaire avec ses propres armes.

Ainsi, Eric Besson est confiant. Carla Bruni et Jacques Attali ont été ses meilleurs combattants. Cela leur a coûté beaucoup, mais le combat s’annonce bien. Il reste du travail, et une défaite aux municipales pourrait entrainer des changements dans l’entourage du Président. Mais ils sont bien en place, ils sont confiants. Non, la France ne sera pas livrée aux chiens…

Publicités
Explore posts in the same categories: La politique en imaginaire...

Étiquettes : , , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :