Qui est Manuel Valls ?

Parce que Manuel Valls dit des choses intéressantes, même si on n’est pas tout le temps d’accord avec lui. Il faut le lire avant de tomber dans des caricatures simplistes de « droitier » du PS.

Manuel Valls est plein d’ambition, pour lui et sans doute pour ses idées. Il exprime avec clarté ses solutions. Je n’ai pas lu son livre mais il paraît qu’il est dense et percutant.

Je ne suis pas toujours d’accord avec lui, autant dans les grandes lignes que dans les propositions concrètes. Sa vision de la modernisation du PS me semble trop être une adaptation à la demande, une adaptation vers le centre sur la plupart des sujets, avouer que nous avons perdu la bataille culturelle, celle des idées, et se recentrer sur quelques valeurs.

Contrairement à Ségolène Royal qui a parfois la même facilité, il s’appuie sur une cohérence idéologique, une forme de social-libéralisme de gauche assumé, osons les grands mots.

J’aurais adoré il y a quelques années, lorsque je me sentais proche de Jean-Marie Bockel au PS. Ce n’est plus le cas, mais je me garderai de caricaturer celui-ci. Son potentiel politique est grand, il se positionne clairement pour dans dix ans. Il est sans doute intelligent, il porte de vrais valeurs républicaines de gauche sur certains sujets, et à le courage de vouloir en faire quelque chose sans attendre qu’on vienne le chercher, ou que l’inertie politique le porte…

Pour l’instant, que va t-il faire ? Sans doute une contribution, mais peut-être également une motion, ce serait intéressant d’élargir l’offre et de forcer le débat. Ancien jospinien, puis proche de Ségolène Royal, il est assez sévère avec celle-ci comme avec Delanoë. Partisan d’une régénération qui accompagne la rénovation, il peut soutenir la démarche de fond et de travail que porte Moscovici.

Interview dans le nouvel obs

Manuel Valls : «Bien sûr que j’y pense aussi»
Royal ? «Un one-shot» ! Delanoë ? «Il nous ramène en arrière» ! Dans un livre d’entretiens avec notre collaborateur Claude Askolovitch, le député-maire d’Evry règle leurs comptes aux «éléphants» et dévoile sa méthode «pour en finir avec le vieux socialisme… et être enfin de gauche», Robert Laffont

Publicités
Explore posts in the same categories: Chez les socialistes de la présidentielle 2007 au congrès de Reims, Le congrès socialiste 2008 en marche

Étiquettes : , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

2 commentaires sur “Qui est Manuel Valls ?”

  1. pas perdus Says:

    Valls s’imagine en Tony Blair… C’est une forme de résignation idéologique que n’avait pas Jospin.

  2. Hugues Says:

    Manuel Valls = grand potentiel. Je suis d’accord. Mais ils sont nombreux ceux qui ont un grand potentiel au Ps. Je suis également d’accord pour ne pas les caricaturer. Je serais encore plus heureux si notre organisation s’ouvrait à cette forme de libération de la pensée. Je suis pour un congrès champagne.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :