Terra Nova, déclaration de principe… Les socialistes se mettent au boulot !

Pierre Larrouturrou a lancé il y a quelques mois un appel pour que le PS se mette rapidement « au boulot les socialos ». Il s’est heurté d’après ce qu’il raconte à un rejet non argumenté et obtu de la part de François Hollande, qu’il raconte.

Cette initiative est intéressante. Il n’est pas le seul à appeler à ce travail, c’est devenu un propos relativement commun de tous ceux qui veulent rénover. Ainsi les premiers à porter le fer publiquement sur ce thème ont été Laurent Baumel, Michel Rocard, André Vallini, Pierre Moscovici ou Vincent Peillon.
Les forums de la rénovation ont lancé le mouvement, permis du travail, des prises de position, des échanges constructifs. Ce n’était qu’un début, et l’ampleur des chantiers était insuffisante.

Le travail continue également dans les courants en cette période de pré-congrès.

Cela fait écho à ce que j’écrivais moi aussi à propos des municipales à Toulouse, mais qui vaut plus largement pour le parti.

« Edgar Morin est passionnant, et peut participer à notre réflexion de socialistes. Retrouvons des échanges, des liens, des débats avec des penseurs et des chercheurs de toutes les disciplines, suscitons l’interdisciplinarité, cherchons l’innovation et l’originalité. Ils sont là pour nous aider à scruter la réalité cachée derrière le bruit de l’information, le brouhaha des sondages, la complexité des hyper-spécialisations, l’autoaveuglement ou les mauvaises fois partisanes qui accompagnent certaines stratégies de pouvoir. Cela est complémentaire avec d’autres processus comme les rapports de spécialistes, les formes de démocratie participative.

Donc retrouvons par exemple, et beaucoup d’autres, pour écouter et critiquer : Marcel Gauchet, Louis Chauvel, Pierre Rosanvallon, Michel Wieviorka, Michel Aglietta, Guillaume Duval, Gabriel Colletis ici à Toulouse, et bien d’autres moins connus, ou y compris certains penseurs plus polémiques comme Finkielkraut sur certains points.
Edgar Morin lui-même s’est plaint de n’être depuis longtemps plus écouté par les partis, critiquant ces dirigeants et ces militants aux rythmes de vie effrénés, qui n’ont plus le temps de lire et de réfléchir.

Les partis doivent retrouver me semble-t-il ce rôle d’incubateur, de pédagogie, rendre compréhensible et modulable la complexité du monde : faire les liens entre les disciplines, favoriser une lecture globale et avec les bons outils de ce monde pour ses militants, puis s’en servir pour propager ses valeurs, et ses solutions.

Répondant à ces demandes, Nous apprenons donc maintenant la création de Terra Nova. Je pense que c’est une bonne nouvelle, à nous de nous en servir au mieux. Voici ce qu’en dit libération :

«Le lien s’est distendu.» Les socialistes, pourtant, n’ont pas totalement déserté le champ de la réflexion. La rue de Solférino dispose d’un secrétariat aux études, qui entretient des contacts réguliers avec les intellectuels français. Elle peut puiser dans les travaux de la Fondation Jean-Jaurès, créée en 1992 par Pierre Mauroy, ou de la République des Idées, présidée par l’historien Pierre Rosanvallon. Et depuis la présidentielle, think tanks, clubs ou cercles de réflexion, fleurissent (lire page 4). «En réalité, il y a énormément de contacts et de lieux d’échange, résume Michel Wievorka. La question est moins celle de la rencontre que celle de l’utilisation du travail des intellectuels Et le sociologue de livrer son diagnostic, sévère : «Ces cinq dernières années, au PS, l’humeur n’était pas à la réflexion de fond. S’il s’agit de suivre les sondages et de regarder ce que dit Paris Match, on n’a pas besoin d’idées. Et pendant que le parti pataugeait dans des problèmes de leadership, le lien s’est distendu…»

«Interface». Marc-Olivier Padis, rédacteur en chef de la revue Esprit et directeur éditorial de Terra Nova, explique lui aussi que le rôle de cette nouvelle fondation sera de «faire l’interface entre des gens qui dessinent un paysage général [les intellectuels, ndlr] et ceux qui font des propositions [les politiques, ndlr]». Il précise qu’y compris en 2007, la gauche et sa candidate disposaient «d’analyses d’ensemble excellentes» sur l’état de la France. «Le problème, c’est que ces travaux en restaient au niveau du diagnostic. Et c’est un exercice en soi d’arriver au stade des propositions concrètes».

Mécénat. Pour Thierry Pech, lui aussi de l’aventure, «le travail de Terra Nova commence là où s’arrête, par exemple, celui de la République des idées», qu’il s’apprête justement à quitter. Terra Nova ne plante donc pas ses racines dans un désert intellectuel, mais entend juste faire pousser ses branches un peu plus loin, un peu plus près des politiques. Et aussi un peu plus longtemps que «les petites structures sans moyens financiers», souvent au service d’une écurie ou d’une personnalité, regrette Olivier Ferrand.

Pour Olivier Ferrand, président de Terra Nova, ex-conseiller de Lionel Jospin, proche de Dominique Strauss-Kahn, il s’agirait plutôt de la mise en orbite à gauche de la première vraie fondation capable de rivaliser avec son pendant de droite, l’Institut Montaigne. Car pour Olivier Ferrand, s’il existe déjà des fondations (Jean-Jaurès), des clubs (les Gracques, la Forge…) et autres cercles de réflexion (la République des idées, En temps réel…), «il n’y a pas à gauche de plateforme structurelle capable de convertir le diagnostic des intellectuels sur la société française en propositions politiques».

Publicités
Explore posts in the same categories: Chez les socialistes de la présidentielle 2007 au congrès de Reims

Étiquettes : , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

2 commentaires sur “Terra Nova, déclaration de principe… Les socialistes se mettent au boulot !”

  1. Bob Says:

    Pour certains, il suffit de voir les commentaires sur Libération, il s’agirait plutôt de la mise en orbite de la gauche tout simplement, accusant de think tank de réunir tout ce qu’il y a de plus libéral au P.S., afin d’achever sa « droitisation ».

  2. Pinocchio Says:

    Incroyable! Le Parti Shadok se met enfin au boulot plutôt que de continuer à pomper dans le vide.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :