L’invasion des signatures menace…

Le ciel était noir, sombre et menaçant une fois de plus, zébré d’éclairs au loin, déchiré de larges rayons de soleils mouvants… La tension était palpable, quelque chose allait se passer. Insensiblement, une forme d’inquiétude montait en moi… Pourquoi ces bouffées de chaleur ?

Les battements de mon coeur, brutaux, sourds, semblaient rythmer un temps qui ne s’écoulait plus que poisseusement…

Rien, plus un bruit. Le vent ne souffle plus, j’ai une sensation d’étouffement, je regarde derrière mois.

ET LA JE LA VOIS !!! ENORME, la liste des signataires du texte de Delanoë en Haute-Garonne se dresse au dessus de la ville ! Elle nous vient des profondeurs du temps, pleine d’une magie ancienne. Qui pourra lui résister ?

Elle grossit, grossit, jusqu’à obstruer l’horizon tout entier de sa couleur rouge fatiguée, COURAGE, CLARTE, CREATIVITE.

Autour de moi je vois des responsables socialistes locaux qui résistent encore, ils se cachent, ils courent. Mais la chasse aux signatures est lancée. Dans leur grand vaisseau amiral, Kader Arif, Jean-Jacques Mirassou et Pierre Izard incarnent, fiers et impériaux, la rénovation du parti, de ses idées, de ses pratiques, de ses représentants.

Ils lancent leurs filets sur ceux qui passent, leur lançant sans cesse « tu signes ? »

Je suis subjugué par une telle puissance, je me prosterne… avant de me reprendre.

Quelques partisans de Ségolène Royal ont sorti des boucliers « congrès utile et serein », ou des grigris anti-jospins, et se regroupent pour faire face derrière une vieille cannonière anti-apparatchiks, qui a déjà servie lors des primaires socialistes en 2006. Ils n’ont pas dit leur dernier mot.

Les amis de Socialisme et Démocratie et de Rénover Maintenant, en pleine discussion de fond, avec tous ceux qui le veulent bien, sur un nouveau parti socialiste, par delà les courants et le combat des chefs annoncés, avec quelques proches de Martine Aubry ou de Laurent Fabius, laissent passer l’averse, regardent ailleurs, tristes mais confiants tout de même, et continuent de croire que l’on peut allier rénovation des idées, des pratiques, des règles du parti, sans pour autant oublier son histoire, ses valeurs, que l’on peut croire en la politique. Une autre voie, quoi…


Ainsi ils rompent le sortilège, la bulle signataire se dégonfle… Car en fait à quoi sert-elle ?

Bon.

Plus sérieusement, la course aux signatures est lancée.
Les signatures de secrétaires fédéraux ne suffisaient pas.

A quoi cela sert-il ? A montrer que l’on compte, à influencer les proches, à faire basculer une partie des militants, peu politisés, qui aiment la légitimation de leur choix par les élus, à tenter d’imposer une évidence contre le libre choix et le débat, à décider les opportunistes ? C’est un honneur que de se voir demander une signature, faire de notre choix un enjeux…

Cela fait partie d’un certain jeu. D’ailleurs tout le monde le ferra, cela ne me gène pas en soi, c’est légitime aussi. Certaines personnes par leur qualité reconnues peuvent être influenceurs, cela pousse certains à se positionner (ce qui est mieux je trouve que le mutisme ou l’abstention dont on fait preuve par exemple une majorité des jospiniens lors des primaires socialistes), et cela identifie les camps pour les militants…

Mais c’est très tôt, et massif. Presque précipité, cela nous a déjà empéché d’avoir le congrès à Toulouse.

Tous ces gens qui se positionnent sur un pré-texte (un texte non définitif, une ébauche de motion), aux deux sens du mot, le font surtout contre Ségolène Royal et ce qu’elle a pu incarner, ou alors par fidélité ancienne vis à vis de Lionnel Jospin, et sur une volonté de présidentialisation du parti, d’avoir un chef, de gagner un combat de personne et de conception du parti.

Ce qui est un peu génant pour certains, c’est qu’ils auraient pu attendre de voir les différents textes en présence. Certains seront surpris lorsque le livre de Delanoë va sortir…

Partir si tôt, cela augure d’un affrontement dur entre les deux parties.

On va essayer de ne pas tomber dedans, faire le jeu du duel mis en scène par certains journalistes-spectacles, sans être non plus en retrait du débat et de la confrontation.

Publicités
Explore posts in the same categories: La politique en imaginaire..., Le congrès socialiste 2008 en marche, Politique locale

Étiquettes : , , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

5 commentaires sur “L’invasion des signatures menace…”

  1. viatolosa Says:

    Sérieuseusement : Mirassou est peut être Aubryste et Pierrre Izard possible ségoléniste

  2. janirah Says:

    Non non, je me suis basé sur la liste officielle des soutiens. Je vais la mettre sur le site.

  3. fb31 Says:

    Il y a surtout des militants qui signent ce texte parce qu’ils sont d’accord avec son contenu : c’est mon cas … et celui de bien d’autres.
    Pour le reste … pour gagner dans trois ans et battre Sarkozy, pouvons-nous faire l’impasse sur les logiques que nous imposent la 5ème république ?
    Il y a deux blocs qui se dessinent ; c’est évident.
    Celui que tu proposes n’est pas non plus dénué d’arrières pensées : il y a donc trois blocs.
    Le tien, comme les autres, pense au poste de premier secrétaire et à la présidentielle. Comme les autres. Et c’est respectable. L’éternel refrain sur la démocratie interne est la troisième voie des congrès des partis socialistes : de Chevénement à Poperen, de Montebourg à Aubry … tous le monde a entonné, entonne ou entonnera ce refrain. C’est logique un congrès c’est aussi un positionnement marketing : il faut gérer sa part de marché.
    Sur le fond ce congrès sera, pour moi, réussi si :
    – il permet un profond renouvellement des responsables du parti, à tous les niveaux
    – il avance collectivement sur la question du cumul des mandats
    – il traite définitivement la question des alliances et revoie le Modem dans son camp naturel, la droite
    Bye
    François Briançon

  4. janirah Says:

    Bien sur, je pourrais aussi signer ce texte, peu sont en désaccord.

    Je pense que la situation est plus complexe… Deux « blocs » ou deux « personnalités » ?
    Si c’était le seul choix, nous signerions le même texte.

    Non, il faut encore réfléchir, notamment entre la hiatus entre le texte dont on parle et ce qui ressort du livre de Delanoë. Sur un texte à vocation majoritaire et un positionnement d’affirmation…

    Et un présidentiable doit-il aujourd’hui s’exposer en tant que premier secrétaire ? Se prendre les européennes dans les dents ? Organiser le parti pour son seul accompagnement, alors que notre tradition n’est pas celle-là ?
    Alors que personne ne s’impose d’évidence, faut-il prendre le risque d’un second round ?

    Je n’ai pas encore toutes les réponses, mais il ne me semble pas qu’un nouveau ocngrès de Rennes, qui finalement sur le fond tranche peu de choses, soit la solution.

    Sur les conditions que tu proposes, les deux premières sont intéressantes, et on les pose sans doute avant chaque congrès… Bien sur cela irait dans le bon sens, même s’il ne s’agit pas de dire « on laisse place » par principe.
    Sur le cumul des mandats, les promesses de Pierre Cohen et du parti doivent être respectées, elles sont claires, indépendamment du congrès. C’est important sur le fond comme sur la forme. J’espère que tu lui en parleras, Kader Arif ne doit pas temporiser comme il le fait, cela trouble plus qu’il ne pense.

    La troisième ne me parait pas fondamentale. Au modem de décider de ce qu’il veut représenter, droite ou pas. A nous de lui oter les aliments de la bouche en étant pôle d’attraction, rénové, de proposition. Cela peut être un parti d’appoint et d’idées s’il le décide, comme les radicaux ou les verts, s’il sort d’un discours politiquement nihiliste.

    Merci d’être à l’écoute des militants et des toulousains en tout cas.


  5. […] atteints par ce travers, j’en reviens à la motion A. J’avais déjà ironisé sur leur propension locale à signer, très tôt, très haut… Ainsi récemment, Harlem Désir, premier lieutenant de Bertrand Delanoë, a fait ses comptes. “Le […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :