La libération de l’icône des farcs : risque d’hystérie collective

Je suis tout autant agacé par le flan médiatique que cela génère que par le maintien de Domenech à la tête de l’équipe de France de foot.

« Ingrid Bettancourt a été libérée, allume la tv, c’est sur la trois ! »

Non merci… Bon, je met quand même France info, car c’est un évènement à suivre.
Mais je me fous de voir sa tête, ses larmes, ses remerciements hors de proportion à Uribe (là encore on comprend), à Sarkozy, à Dieu et à la sainte vierge…

Par ailleurs, même si je ne ressent aucune joie intime à cette annonce, je trouve que c’est une belle histoire qui finit bien, c’est sans doute une femme courageuse et estimable politiquement, et cela soulagera ses proches durement touchés par le calvaire de l’emprisonnement… Donc cela reste une bonne nouvelle qui va tout de même un peu au delà des faits divers.

Mais il faut raison garder comme dirait Gossuin de Metz…
A la radio : « face à cette libération, on ne peut que ressentir une joie intense… » S’il vous plait, merci, un peu de retenue, je me sens étouffé par cette injonction au bonheur et à la communion !

C’est une nouvelle positive, mais on peut s’en tenir là.

Il y a quand même quelques satisfactions (outre la libération des otages en soi et la défaite du groupuscule extrémiste qui les détenait) : on n’entendra plus aussi souvent les deux jeunes enfants de la fière demoiselle, formatés à la médiatisation affective, qui paraissent à la fois si mûrs et plutôt intelligents, et si bloqués dans leur enfance et leurs discours stéréotypés, évoquant « maman » à tout bout de champs… Ni l’insupportable anciens mari évoquant lui Sarkozy à chaque fin de paragraphe. Ni encore tous ces représentants des comités de soutien au discours creux et facile.

Donc le flot d’émotions s’abat sur nous, tel une tempête, il faudra la décorer, l’honorer le 14 juillet, elle est le symptôme de notre ébahissement collectif, nous pleurons tous, que tout le monde écoute ses longs discours envahissants de bonheur retrouvé et d’amour imposé, c’est une nouvelle splendide et majeure, tout va mieux désormais. Nous serions tous les acteurs de cette libération car nous avons marchés dans des marches blanches sans intérêt.

Pire, elle remercie ceux qui ont prié pour elle ! C’est à la limite du foutage de gueule, elle vient d’être libéré et elle nous parle de Dieu… J’avoue que la voir à la télé avec un chapelet et une grosse croix au bras, invoquant la sainte vierge, ça m’a un peu refroidi. Elle n’est pas du tout dans la dignité et la sobriété mais dans l’exubérance prosélyte…C’est un peu la Jeanne d’Arc moderne qui va nous faire retrouver le chemin de la croissance et du bonheur.

Je pense d’ailleurs que sur le créneau de l’émotion populiste, Ségolène et Nicolas vont en rajouter une couche pour se féliciter de cette nouvelle.

Bref, ça me rappelle la mort de Jean-Paul deuxième, les infirmières bulgares ou le tsunami en Asie. Ces moments de compassion collective qui me dérangent à chaque fois…

C’est bien sûr une bonne nouvelle, et les développements doivent en être analysés : accélération de la décrépitude des farcs, victoire pour Uribe, mais perd ses meilleurs ennemis, Chavez mis en difficulté, renforcement de la stratégie américano-colombienne, rôle politique futur de Ingrid Betancourt etc.

Mais au fond, sont peut-être réellement de meilleures nouvelles l’accord entre cinq gros distributeurs pour favoriser le transport fluvial de marchandises, ou l’annualisation du malus sur les voitures polluantes… Et on n’en fait pas tout un foin…

Cette nouvelle est positive, mais il y a là un double danger, une double erreur, celui des mouvements de foules hystériques et compassionnels qui déclanchent des énergies sans finalités et font de la valeureuse et combative sénatrice une icone. Ensuite il y a l’attitude de la survivante, à qui je ne demande pas le silence, mais qui se sert de sa popularité pour faire de la propagande religieuse un peu plus que nécessaire…

Pourtant je suis plutôt favorable à ses actions et prises de positions jusque là. Mais peut-être faut-il qu’elle se repose un peu en ce moment. Pour la suite je pense qu’elle peut avoir un caractère fort et utile à la Colombie…

Publicités
Explore posts in the same categories: Réflexions diverses

Étiquettes : ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

9 commentaires sur “La libération de l’icône des farcs : risque d’hystérie collective”

  1. Pinocchio Says:

    « J’ai hâte d’être en France, j’ai hâte d’être chez moi », a déclaré Mme Betancourt, libérée après plus de six années de captivité aux mains des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

    « Je voudrais embrasser le président (Jacques) Chirac et mon ami de toujours, (l’ancien Premier ministre) Dominique de Villepin, qui s’est battu pour les otages, pour nous tous », a-t-elle poursuivi.

    « Je veux embrasser le président (Nicolas) Sarkozy pour lui dire que je l’admire et que je lui dois le fait d’être là aujourd’hui », a-t-elle dit.

  2. Pinocchio Says:

    Ce qui te dérange, c’est que Nicolas Sarkozy ait contribué à la libération d’Ingrid.
    Qu’elle ait passé 6 ans en captivité loin de sa famille tu t’en fous, ce qui t’intéresse c’est la politique terre à terre du PS. Chaque bonne nouvelle venant d’un gouvernement de droite est pour toi une mauvaise nouvelle… Belle mentalité sectaire.

  3. chouka Says:

    Pas du tout du tout…
    Vraiment pas, je ne suis pas dans cet état d’esprit.

    C’est une bonne chose qu’elle ait été libérée, mais ça ne devrait pas faire 20 minutes du journal de France 2…

    Ces états d’hystérie collective, là pour une cause plutôt noble, sont fondamentalement dangereux je pense. Je n’ai rien contre elle et contre l’action diplomatique de la France en l’occurence, même s’il y aura une tentative de récupération.

    Les familles séparées il y en a des milliers pour différentes raisons. C’est émouvant et peut donner un reportage intéressant.

  4. Pinocchio Says:

    Ok Chouka, je retire ce que j’ai dit. Les journalistes adorent ce genre d’événement, c’est vendeur. La récup politique, personne n’est dupe. Mais, bon pour une fois qu’il y a une bonne nouvelle, on ne peut qu’applaudir.

  5. Timothée Says:

    Toi aussi Chouka ça ta soule tout ce bruit autour d’Ingrid Bétancourt. J’ai franchement le sentiment qu’on en fait trop. Ok, c’est un soulagement pour tous, mais ça pue la récupération politique cette histoire…

  6. chouka Says:

    Ce n’est pas la récupération politique qui me dérange le plus, mais le phénomène de groupe hypnotisé par l’émotion et l’affectif. Et l’utilisation de ce phénomène pour faire du prosélytisme religieux.

    Et effectivement, récupération politique il y aura, mais encore une fois c’est elle qui loue Sarkozy avec flamme et emphase…

  7. Gabriel Says:

    C’est vrai que c’est un peu trop tout ce boum médiatique autour de sa libération, mais il fallait s’y attendre. Après, le vocabulaire dythirambique et les envolées lyriques d’Ingrid Bettencourt sont compréhensibles : ça fait six ans qu’elle était en captivité, à mon avis, elle était contente d’être libre ! Qu’elle remercie la Colombie et la France ne me choque pas. Par contre elle a pas remercié Chavez !

  8. chouka Says:

    Il n’y a pas que ce problème, elle y a aussi sa part : vous l’avez pas entendu ce matin à la radio ? stupéfiant de naïveté et de prosélytisme religieux d’un autre temps. Elle est revenue bien amochée… (on peut le comprendre après une telle épreuve)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :