Interférences entre les alliances locales et nationales

Marrant. Un camarade de la motion A me disait tout à l’heure que l’appel de Delanoë à voter Aubry au niveau national devait entrainer le retrait de Hugues Bernard pour la motion D, pour laisser la place à la motion A (qui s’est alliée à la motion C très rapidement, d’ailleurs c’était ficelé depuis un moment).

Alors, cela peut paraître drôle, si c’est de l’humour.

Non, plus sérieusement, je suis bien évidemment toujours favorable à cette candidature.

Je vous invite à Soutenir la candidature de Hugues, et je répondrais à ce camarade :

1/ Il faut porter un message constructif de changement à la fédé. Nous n’estimons pas que celui-ci soit porté par Denard et par les arrangements conclus autour de sa candidature. Par ailleurs nous ne portons pas la même vision que la motion E, notamment au plan national.

Donc dans ces conditions il faut un autre candidat.

Sa candidature parait donc légitime et utile.

2/ L’impact des alliances nationales sur le local :

C’est certes important. Mais en l’occurence :
-l’alliance AC a été faite avant le congrès national
-Il n’y a eu aucun accord national, y compris entre les motions A et D, durant le congrès.

Si on considère le soutien de Delanoë comme un accord dont nous devrions tirer les conséquences, alors il s’applique à tous :

– La A doit dénoncer son accord local avec la C et nous mettre à la place


Après il faut être lucide, et se demander pourquoi cette candidature :
Il ne parait pas le plus probable que nous l’emportions. Il faudrait pour cela être au second tour face à la ségoléniste, par exemple.
Même si la candidature Denard, ainsi que l’accord AC, ne déclanche pas les passions (= il n’y aura pas forcément addition des scores) et si le combat des chefs national favoriserait plutôt les candidat de la motion E et de la motion D (surtout si Lechner se retire), vu qu’ ici il n’y a pas de candidat C.

Mais il n’en reste pas moins intéressant de porter des idées rénovatrices qui ne sont pas réservées à la motion E, de les exprimer directement face aux militants, occasions rares, de rendre un peu de souffle et d’espoirs aux très nombreux militants qui ne se retrouveront pas dans AC et Dénard. (et risquent d’ailleurs de se porter sur la E).

Et puis sait-on jamais… derrière la prise de risque et la conviction se cache l’espoir.

Donc c’est sans doute bel et bien le moment de prendre ses responsabilités.

Allez, ça semble bien parti .

Publicités
Explore posts in the same categories: Le congrès socialiste 2008 en marche, Politique locale

Étiquettes : , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

4 commentaires sur “Interférences entre les alliances locales et nationales”

  1. admin Says:

    C’est OK.
    Hugues

  2. chouka Says:

    @ Pinocchio : je comprends, on est dans le moteur, là, il faut être un mécanicien spécialisé.

    En gros il y a une forme d’allianc motionA- motionD au niveau national, puisque Aubry est la candidate commune. Sur cette logique, les représentants de la A souhaitaient que la motion D soutienne localement pour le dirigeant fédéral leur candidat.

    Or ce n’est pas si simple.

  3. chouka Says:

    Pronostic pour la fédé :

    département :

    HB : 18%
    JGL : 6%
    SD : 30 %
    BS : 46%

    section :

    HB : 12%
    JGL : 8%
    SD : 56%
    BS : 24%


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :