Régionales : des surprises sont-elles encore possible ?

Aaah, les sondages.

Petit à petit, ils construisent leur nid, et parfois on peut avoir l’impression que tout est dit, que tout est fait.

Ils ont également un rôle dans la mobilisation des électeurs, dans les dynamiques de campagne. Sans les sondages les campagnes électorales seraient différentes, mais peut être aussi les résultats.

Enfin, ils ont un rôle important dans l’interprétation des résultats. Si dimanche soir l’UMP fait 35%, ce sera objectivement pas très bon (même niveau qu’aux dernières régionales, avec moins de réserves), mais plus que les estimations, donc vu comme un succès.


Bref, malgré ces sondages, des surprises sont-elles encore possibles ? Quels paramètres jouent dans la cristallisation des choix dans les derniers jours, que peut-il se passer dans l’entre deux tours ?

D’abord, pour le premier tour :

Les sondages se suivent chaque jour, ils dessinent des tendances. Ainsi les 4 derniers parus montrent plutôt une progression d’Europe Ecologie, du Front de gauche dans une moindre mesure, et une stabilisation du PS et de l’UMP.

La surprise par rapport aux sondages peut venir de plusieurs facteurs :

la photo instantanée prise par les sondages souffre de quelques défauts : c’est possible. Il n’est en effet pas évident d’avoir un panel représentatif, alors que de nombreuses personnes refusent de répondre (et notamment les moins intéressées). Par ailleurs les instituts corrigent les résultats bruts pour tenir compte de la participation des uns et des autres… Globalement la tendance est sans doute bonne, mais une erreur d’analyse de 2 ou 3 points peut dans certaines régions tout changer, faire passer Europe Ecologie devant le PS par exemple, ou qualifier le FN pour le second tour.
Pour l’instant, par exemple, le score national d’Europe Ecologie semble minoré par rapport à la somme des sondages régionaux. Il y a sans doute une explication, mais cela peut venir d’une correction différente des résultats.

la photo est exacte, et les tendances vont se poursuivre : dans ce cas, la surprise n’est qu’à moitié. Ainsi la remontée actuelle des écologistes peut les faire passer devant le PS en Alsace. Mais l’interprétation peut aussi être faussée. Par exemple ces derniers sondages qui montrent une forte progression en Rhone-Alpe et en Ile de France, et une légère progression en PACA, portent sur des régions urbaines, et parfois il peut y avoir des tendances divergentes entre grands centres urbains et régions plus rurales.

la photo est exacte, mais des évolutions vont avoir lieu, car les mobilisations des  électeurs de chaque parti, ainsi que le choix final des incertains peuvent tout changer. Les sondages montrent que l’électorat EE est moins certains de son vote, alors qu’il est plus participationniste. Si la tendance se maintien, elle ferra le plein. Mais il y a tout de même une fragilité de son électorat, plus volatile, pas encore installé dans un automatisme.

d’ici le vote, la campagne, des évènements, influencent les électeurs qui changent d’avis ou de comportement.
Le seul fait évoqué pour l’instant est un peu ridicule : certains dirigeants du PS se sont plaint de la diffusion d’Ushuaïa, sur l’slande, la veille du vote. Pour moi l’impact d’un documentaire comme celui-ci est très faible. Le PS devrait plutôt faire de la politique plutôt que de la polémique contre ses alliés verts (et néamoins concurrents). D’autant que l’on constate que l’augmentation d’Europe Ecologie au premier tour bénéficie à la gauche au second.

Donc d’ici au vote, il peut se passer des choses, des tendances en cours, des regains de mobilisation à droite après un mouvement d’humeur dans les sondages, ou au contraire une démobilisation face à une situation vue comme jouée d’avance…

Cela ne devrait pas changer profondément le résultat global, mais peut avoir un impact local important ici ou là.

Entre les deux tours :

Au soir du premier tour, on pourra penser que beaucoup sera fait, notamment si la différence est grande.
Pourtant rien n’est fait jusqu’au jour du vote. Souvenons nous des dernières législatives : une UMP ultra-dominante à l’issue du premier tour. Le résultat annoncé, ainsi que la polémique sur la TVA sociale, ont démobilisé à droite pour le second, qui s’est presque transformée en victoire de la gauche.

D’autant que cette fois-ci, la droite a choisi une stratégie risquée d’union au premier tour. Elle espère en bénéficier au second.

– Donc soit la dynamique de premier tour, avec une gauche largement en tête, emporte tout, les tractations se passent plutôt bien et cela participe à la victoire, les pertes sont minimes.

soit l’UMP fait une bonne campagne d’entre deux tour, montrant son unité, attisant les rivalités de personne et de fond à gauche. A gauche, objectivement il y aura sans doute des difficultés : le PS, qui ambitionne un Grand Chelem, qui a de nombreux élus et apparatchifs, ou collaborateurs d’élus à placer, ainsi que des personnes de chaque courants, acceptera t-il de fusionner au pourcentage de premier tour avec Europe Ecologie et le Front de gauche ? Acceptera t-il de se retirer au profit d’EE en Alsace  ? Par ailleurs il n’y a pas que les places, il y a aussi les programmes, où objectivement un accord sera souvent possible, mais parfois au niveau local il peut y avoir des difficultés, notamment lorsque les listes ont artificiellement cherché à se distinguer. (alors qu’il y a assez peu d’enjeux réels…)

Les stratégies seront-elles nationales ? Martin Malvy sera t-il obligé de fusionner, malgré sa volonté un peu arrogante de ne pas céder ? Europe Ecologie doit-il envisager de se maintenir au second tour dans quelques régions, y compris au risque de faire passer l’UMP ? Quels programmes sortiront des négociations ? Le risque de voir toutes les régions à gauche risque t-il de remobiliser à droite ? Voici quelques enjeux de l’entre deux tours.

Publicités
Explore posts in the same categories: Ecologie politique, Elections régionales mars 2010

Étiquettes : , , , , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :