De la liberté d’expression de Dieudonné

 

Il faudra bien analyser la décision du Conseil d’Etat qui confirme l’ interdiction du spectacle de Dieudonné à Nantes. Selon certains, elle est peut être mal fondée en droit et inopportune, voire dangereuse pour la liberté d’expression.

Me gène la justification par les troubles à l’ordre public, qui fait peser la menace que n’importe quel groupe extrémiste (Civitas, islamistes, ligue défense juive, bonnets rouges etc) arrive à empêcher le déroulement de certaines expressions.
S’il y a un risque de troubles, je préfèrerai que la police soit là pour garantir la liberté d’expression contre les fauteurs de trouble.

Après, si on considère que c’est la reproduction d’une œuvre qui a déjà été proposée, et qu’elle comporte des passages manifestement contraires au droit, c’est différent, c’est comme un livre qui sort, s’il est diffamatoire, ou appelle à la haine raciale, il peut être interdit. On interrompt donc la diffusion d’une œuvre contraire au droit. A voir.

 

Sur le fond, cela ravive le débat autour du « cas Dieudonné », provocateur en chef, défenseur absolu de la liberté d’expression depuis qu’il est attaqué sur certains des thèmes qu’il défend…
Il y a autour de moi, sur le net ou dans les bureaux, des débats passionnés. Quelques-uns, une minorité active, sont des défenseurs du comique et de ses thèses, s’insurgent sur le fond, et quelques défenseurs de la liberté d’expression contestent l’interdiction.

 

Il y a des supporteurs de Dieudonné très différents, entre :

  • ceux qu’il fait rire, qui pensent que son attitude n’est qu’impertinence et provocation, mais qui sont souvent de plus en plus mal à l’aise ;
  • ceux qui adhèrent au personnage et à son humour, mais qui en sont venus à le suivre partiellement sur ses débordements sans proclamer eux-mêmes les idées les plus assumées;
  • il y a enfin ceux qui invoquent  également l’humour, les idées anti-confirmistes, la liberté d’expression, mais plus largement partagent le fonds de commerce qui est de plus en plus passé de l’antisionnisme à l’antisémitisme.

Et d’autres sans doute, c’est ce que j’ai vu autour de moi…

 

 Dieudonné est-il drôle ?

Oui, Dieudonné a beaucoup de charisme et il est drôle. Dans son genre c’est pour beaucoup d’amateur le meilleur de sa génération : mélange de cynisme, de franchise, de violence anti-conventionnelle.

Enfin quelqu’un qui tapait là où il voulait, sans rien s’interdire, avec une belle maîtrise de la provoc, mais aussi une manière d’habiter ses personnages et de jouer avec le public, de créer des codes, de créer une identification jouissive. Avec en prime un peu de réflexion sur des sujets nationaux et internationaux.

 

Progressivement le comique se mue avec talent en militant anti-sionniste, puis dérive très largement vers l’antisémitisme.

Quant il critiquait toutes les communautés ou confessions, jouait de multiple personnages impertinents, j’adorais.

Quand il a commencé à souligner la pesanteur de la morale victimaire liée à la shoa, à critiquer le sionisme vu comme la politique colonialiste d’Israël, et à dire que d’autres tragédies méritaient aussi l’attention, j’avais presque l’impression de lire le monde diplomatique en plus drôle, donc pourquoi pas même si je commençais à sentir que ça pouvait déraper.

Quand le sionnisme a changé de sens dans sa bouche, vu comme « la somme de toutes les actions de toute personnes présumées juives », que son discours public est devenu orienté contre CE sionisme à 80%, qu’il s’est fourvoyé dans des théories fumeuses sur le pouvoir et les complots divers… en compagnie de mecs de plus en plus improbables (Soral, Seba…), on est sorti de l’humour, et même de la provoc.

Ce qui me semble dangereux c’est qu’avec son talent il continue à construire un univers mordant et drôle autour de ces thématiques, il a donc une audience beaucoup plus grande que n’avaient ces idées, et arrive à embarquer beaucoup d’esprit faibles dans son délire.

L’annulation du spectacle de Dieudonné, victoire du sionnisme international ?

En effet selon ses supporteurs radicaux c’est par exemple le fait qu’il y ait des « sionistes » au conseil d’Etat, ou que Manuel Valls a une femme juive, qui expliquent les décisions de cette affaire.

Que leur répondre ?
C’est une interprétation qu’ils choisissent d’affirmer avec certitude parmi des dizaines possible, et certainement pas la principale. On peut aussi penser que le Conseil d’Etat a jugé en droit, même si l’ interprétation peut être contestée. Ou qu’il s’est plié au pouvoir politique. Ou encore juger que ce ne sont pas « les juifs » qui se sont défendus, mais le CE en tant que partie prenante de la société, de même que l’a fait le gouvernement. Ou encore que c’est la décision de plusieurs individus aux raisonnements divers, mais nullement rattachés à un quelconque sionisme international, qu’ils soient juifs ou pas.

 

Le fantasme de l’existence du sionisme comme groupe constitué

C’est explicite dans les déclarations de Dieudonné hors spectacle, plus ou moins sous forme de provocation (les sionnistes, la juiverie internationale, les juifs…), et dans certaines blagues durant ceux-ci, mais également théorisé par les écrits d’Alain Soral, avec qui il avait fondé le parti antisionniste.
Autant inviter le révisionniste Faurisson sur scène était batti comme une pure provocation, autant toutes ses déclarations distillées depuis des années (souvent en dehors des spectacles mais qui mettent en perspective le contenu) font système de pensée…

C’est tellement facile de penser que parceque des gens auraient des caractéristiques communes (lobby juifs ou lobby gay qu’il attaque également) ils n’existeraient plus en tant qu’individu, et ne deviennent que ce caractère… D’ailleurs il choisit lui-même de ne pas clarifier son point de vue pour ne pas perdre une partie de son public hétérogène.

Dans une pensée complexe comme l’est le monde, on intègre l’existence des réseaux, des lobbys, des influences, mais ce ne sont que des éléments parmi d’autres. Il y a aussi de la reproduction sociale et culturelle, la prise en compte de l’individu (tous les juifs ne sont pas croyants, ne se représentent pas en tant que tel, ne se considèrent pas d’abord en tant que juif, ne sont pas d’accord avec d’autres juifs d’un autre bord politique etc).

 

Bref, je ne sais pas s’il faut interdire les spectacles de Dieudonné. Et même mieux, il faudrait l’inviter sur des émissions contradictoires, même s’il a un fort pouvoir d’attraction médiatique, pour lui opposer des arguments sérieux.

Mais sur le fond, c’est pas plus mal que sorte ce qu’est vraiment ce personnage, qui a peu à peu dérivé d’un comique contestataire vers un gourou antisémite.

 

 

Publicités
Explore posts in the same categories: Réflexions diverses

Étiquettes : , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :