Bilan du débat du 20 mars

Que s’est-il passé hier soir ?

Plusieurs lectures sont possibles : la mienne, essayer de voir l’impact sur les électeurs, et confronter ceci aux sondages suite à l’émission.

1/ Mon analyse :

  • Commentaire général : Débat d’une bonne tenue, souvent intéressant mais aussi frustrant : je trouve que beaucoup de sujets ont été balayés, mais les grands enjeux économiques (comment articuler compétitivité, dette, fiscalité, mesures nouvelles, dans contexte européen) ont été peu évoqués dans leur cohérence globale. Faute au format et aux candidats qui ont eu du mal à reprendre de la hauteur dans des temps donnés (intro, conclu…)
    De même les enjeux environnementaux ont été rapidement expédiés, et souvent à travers quelques mesures sectorielles.
    L’Europe également, quelques généralités alors qu’on aimerait savoir ce que chacun va porter comme attitude dans les négociations avec la Grande Bretagne, ou comment ceux qui ont des projets nouveaux comptent faire s’ils n’arrivent pas à les négocier (Hamon et Mélanchon notamment).
  • Comment j’ai trouvé les candidats ?
    • Personne ne s’est effondré hier soir, pas de grosse bourde ou d’absence totale. Donc d’une certaine manière Macron et Le Pen en sortent renforcés il me semble. Personne n’a imposé un thème dans le débat non plus et les affaires ont été peu évoquées.
    • J’ai trouvé Le Pen la meilleure sur la forme : dynamique, pointant de nombreux sujets critiques, déroulant ses propositions concrètes ou sa vision… Elle a été peu contestée sur la sortie de l’euro, sur les affaires, sur sa majorité parlementaire future, sur la préférence nationale, sur son absence de cadrage économique… Pour autant, je ne pense pas que cela fasse bouger les lignes de second tour, elle reste clivante et démagogique.
    • Macron a fait selon moi une bonne prestation sur les deux premiers tiers, j’ai apprécié ses développements sur l’économie, la sécurité, l’éducation. Sur les retraites, il n’a pas eu le temps de développer. (Cela peut être un débat montant dans les semaines à venir, il y a plusieurs projets assez différents.)
      Il a plutôt bien répondu aux attaques. Un peu léger sur l’environnement. Par contre il a été moins bons en fin de débat, moins en proposition, trop dans la distribution des bons points ici ou là. Et trop flou et vague sur l’international, comme l’a pointé durement et justement Marine Le Pen (sauf qu’elle a généralisé à son discours, alors qu’il a été clair et précis sur la plupart des points).
    • Fillon a eu un départ difficile. Étonnant qu’il n’y ait pas eu une question des journalistes sur les affaires mais bon.. Il a le mérite de poser quelques vérités sur la situation financière et le sérieux nécessaire dans le cadrage budgétaire (promesses iréalistes de Hamon, Mélanchon, et passage sur la sortie de l’euro à destination de LePen), et sur une analyse construite et cohérente sur l’islamisme. Il s’embourbe dans une surenchère face à Le Pen sur la sécurité ou l’identité. Finalement il a fit une bonne deuxième moitié de débat, il a fait sérieux mais on ne retient pas grand chose de lui lors de ce débat. Il a souvent titillé Macron mais je ne pense pas qu’il l’ait destabilisé.
    • Hamon a semblé fatigué, professoral, administratif… Je n’ai pas aimé ses insinuations sur le financement de Macron. C’est absurde de penser que Macron serait tenu par quelques versements de personnes privées limités à 7500 €. Ou alors c’est laisser planer l’idée qu’il y a derrière des financements non déclarés, le fameux candidat de l’argent. Je trouve ça dangereux, non argumenté et lâche, donc indigne. Je ne suis pas favorable au 49-3 citoyen, porté également par LePen et Mélanchon. Globalement son programme repose sur une augmentation de fiscalité sur les entreprises, et manque d’un cadrage budgétaire sérieux. C’est donc un projet dangereux économiquement, et porteur de désillusions. Il y a des choses intéressantes sur l’écologie.
    • Mélanchon a été bon, sauf au début. Beaucoup de phrases que l’on retient sur de nombreux sujets. Il n’a pas développé son projet sur l’Europe, ce qui est dommage, et s’est peu distingué de Hamon. Mais sur la forme, et en renvoyant implicitement Hamon au PS, je pense qu’il a pris le dessus sur lui lors de ce débat. Intéressant à écouter comme un polémiste et un intellectuel, par contre on est vraiment dans la croyance, le fantasme, lorsqu’il s’agit de passer aux propositions, augmentations, multiplications, le cadrage budgétaire a été fait mais il repose sur un keynesianisme daté (le monde est ouvert, il y a des keynésiens qui ont actualisé la doctrine, sinon le multiplicateur n’est pas crédible …). Comme avec Hamon, l’entreprise est plus l’ennemi que la solution..

 

Concrètement, Macron m’a rassuré sans me convaincre totalement, je l’ai déjà vu meilleur (mais personne n’a survolé cet exercice difficile). Mais cela a confirmé la distance des autres candidats avec mes idées, ou en terme de crédibilité et de posture, donc cela confirme mon choix.

 

2/ Impact sur les électeurs :

J’aurai d’abord pensé que pour ceux qui ont regardé le débat, Le Pen, Mélanchon et Fillon seraient confortés. Macron consolide, mais est pénalisé par une fin de débat plus trouble, et l’attaque mordante de Le Pen. Hamon perdant.

Cependant, il faut bien comprendre que les indécis ont leur grille de lecture propre, avec des préjugés ou des présupposés, comme je l’indiquais hier.
De plus tout le monde ne regarde pas le débat jusqu’au bout.

Enfin pour ceux qui n’ont pas regardé, c’est finalement surtout les morceaux choisis retenus par les télévisions, et les commentaires des analystes, voire l’exploitation politique des jours qui suivent, qui vont impacter les choix.

Plusieurs sondages post-débat ont été effectués. Les réponses à ces sondages ne sont pas toujours très honnêtes puisque tous ceux qui ont déjà choisi ont tendance à indiquer avec mauvaise foi ou autopersuasion que son candidat a été le meilleur (car on sait que ces sondages deviennent un fait politique qui impacte l’avis de ceux qui n’ont pas assisté aux débats).

Il faut donc regarder ceux qui font mieux que les sondages d’intention de vote ou moins bien. Et il s’avère donc que selon plusieurs sondages, à chaud, Macron a été bien perçu dans ce débat, et Fillon et Le Pen finalement pas tant que ça. Hamon apparait bien comme un perdant, et Mélanchon comme un gagnant.

Dernier point, tout le monde ne s’adresse pas aux mêmes électeurs, et quelques sujets précis peuvent déclancher des votes même si une prestation générale parait meilleure. Donc la traduction en intention de vote n’est pas encore certaine, et peut se jouer sur plusieurs jours. Mais cela peut renforcer ce que je pressentais ces dernier jours : peu d’impact global, et la poursuite du dégonflement de la bulle Hamon.

 

Publicités
Explore posts in the same categories: Présidentielles 2017

One Comment sur “Bilan du débat du 20 mars”

  1. mode femme Says:

    excellent put up, very informative. I’m wondering why the opposite specialists of this sector don’t understand this.
    You must continue your writing. I am sure, you have a huge readers’ base already!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :